Déontologie

Compatibilité, réversibilité, stabilité, lisibilité

Qu'est-ce que la conservation-restauration?

La conservation-restauration consiste en la préservation active du patrimoine culturel afin d'assurer sa transmission aux générations futures tout restant fidèle à la signification à la fois culturelle, historique, esthétique et artistique de chaque objet, ou ensemble d'objet.

L’objectif d’une intervention de conservation-restauration n’est pas de ramener les biens culturels à leur état d'origine, mais de prolonger leur durée de vie en tant que témoins d'une époque ou des époques qu'ils ont traversés depuis leur création.

En 2008, l’ICOM-CC a adopté les termes suivants : “conservation préventive”, “conservation curative” et “restauration” qui, ensemble, constituent la “conservation-restauration” du patrimoine culturel matériel.

Qui sont les restaurateurs du patrimoine?

Le restaurateur du patrimoine est un spécialiste du vieillissement des matériaux, formé sur cinq ans à l'instar des ingénieurs, à l'observation des techniques et des altérations, la documentation, la stabilisation, le traitement et la conservation préventive des œuvres d'art.

Ses interventions sont encadrées par un ensemble de textes de références établis au niveau européen parmi lesquels le Code de Déontologie ECCO, la charte de Venise et les 

- La conservation préventive s'attache à la création d'un environnement stable et sécurisé autour de l'objet afin de retarder la dégradation des matériaux (phénomènes naturels) et de prévenir risques d'altération (accidents).

 

- La conservation curative englobe tous les traitements nécessaires à la stabilisation des matériaux de la structure et des surfaces décoratives de l'objet (ex: consolidation, nettoyage...).

 

- La restauration comprend les interventions sur l'aspect de l'objet, destinées à améliorer sa lecture (ex: retrait de bronzines, comblements des volumes manquants, retouche...).

résolutions du Conseil international des musées (ICOM).

Textes consultables sur le site de la ffcr

Quel que soit l'objet ou le traitement nécessaire, le restaurateur du patrimoine s'assure que ses interventions sont: compatibles avec les matériaux de l'objet, réversibles, stables et lisibles (les matériaux ajoutés restent discernables de l'original par observation, radiographie, lumière UV…)

En quoi consistent le traitement et la documentation d'une oeuvre?

Les matériaux et méthodes employées pour les traitements en conservation-restauration s'inscrivent dans les standards de qualités des institutions culturelles internationales et respectent scrupuleusement le Code d'Ethique et les normes européennes établies.

Chaque traitement, que ce soit en conservation ou en restauration, est adapté spécifiquement aux besoins de l'objet ou de la collection. Les décisions de traitement sont argumentées, avec un souci permanent de réversibilité et de respects des différentes valeurs de l'objet.

La durée  d'une  intervention varie selon la nature 

de l'objet, de sa taille et de l'étendue des traitements proposés.

La documentation de l'objet et des traitements effectués est une part indispensable du processus de restauration. Le rapport de restauration inclut une description écrite de la condition de l'objet avant traitement, les étapes de traitement, la liste des matériaux employés ainsi que des recommandations de conservation, d'entretien et de manipulation. Il est accompagné d'une documentation photographique de l'objet avant, en cours de traitement et après intervention. 

Léa Wegwitz

Restauratrice

du patrimoine

Diplomée de l'Inp

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now